Thursday, 18 August 2022
← Go to the news

Eto’o plaide coupable de fraude fiscale pour éviter la prison


Eto'o, qui a joué pour Barcelone de 2004 à 2009, a écopé d'une amende et d'une peine de 22 mois avec sursis, mais ne purgera aucune peine, comme il est de coutume en Espagne pour des peines de prison inférieures à deux ans pour des crimes non violents.

Des informations en Espagne affirment qu'Eto'o, 41 ans, paiera une amende de 1,8 million d'euros (1,9 million de dollars).

Le quadruple footballeur africain record de l'année et José Maria Mesalles --son ancien représentant, qui a pour sa part été condamné à 12 mois et à une amende-- doivent rembourser au fisc espagnol la somme fraudée, soit environ 3,9 millions d'euros.

Les procureurs ont accusé Eto'o de ne pas avoir déclaré les revenus de la cession des droits à l'image entre 2006 et 2009.

Selon eux, Eto'o a cédé ses droits à l'image à une société basée en Hongrie qui a déclaré ses revenus dans ce pays, où le taux d'imposition est l'un des "plus bas d'Europe".

Une deuxième société espagnole les a déclarés en Espagne au taux de l'impôt sur les sociétés, inférieur à l'impôt sur le revenu qui aurait dû être payé.

Eto'o était le "véritable détenteur des droits à l'image", a soutenu le parquet, selon qui la cession était frauduleuse et ne visait qu'à payer moins d'impôts.

Eto'o, qui a été élu l'an dernier à la tête de la fédération camerounaise de football, est l'une des nombreuses stars du football à avoir eu un accrochage avec le fisc espagnol, à la suite de Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Neymar.

NADINE.